Website on global south and decolonial issues.

La pensée africaine, indispensable pensée. Les Ateliers de la pensée de Dakar

On veut saluer ici une initiative à la fois majeure et singulière, dont l’existence est décisive pour tous, mais notamment pour nous, Européens. Nous, pris globalement, par ankylose culturelle ou routine intellectuelle mais surtout inertie ethnocentriste, sous-estimons gravement l’intensité et la vivacité, en un seul mot la puissance, de la pensée produite par l’Afrique et sa diaspora : une pensée décisive pour réfléchir, non seulement l’Afrique, ou encore la relation entre l’Europe et l’Afrique, mais le monde.

Ler mais

Une impression de la Documenta Fifteen

Créée en 1955, les quatre premières éditions de la Documenta sont connues pour avoir compté parmis ses membres organisateurs des personnes ayant servi le parti nazi.

La Documenta compte parmi les plus grands et les plus importants événements du monde de l’art, depuis ses débuts elle est reconnue pour son audace et souvent associée, selon les dires de la presse internationale, à plusieurs « polémiques ».

Ler mais

Photographie polonaise contemporaine en Allemagne

L’exposition, qui vise à donner la parole à une jeune génération de photographes en Pologne, comprend également le travail d’Irena Kalicka, une jeune artiste qui critique la tendance de son pays à se tourner vers l’extrême droite. J’ai eu l’occasion de présenter une photo d’elle dans le magazine « Fantasia Macau » l’année dernière.

Ler mais

Concevoir la mémoire de manière participative

Les représentants d’association et les personnes suivantes nous ont donné des renseignements sur les projets qu’ils prévoyaient, sur leurs activités en cours ou sur les expériences vécues dans des projets antérieurs : Michael Fässler (collaborateur du projet «Monument 2051»), Marta Lança (coordinatrice du projet «ReMapping Memories Lisboa-Hamburg»), Gregor Spuhler (membre du groupe de pilotage «Mémorial suisse pour les victimes du national-socialisme»), Jakob Tanner (historien et membre du comité directeur de l’association «Stolpersteine Schweiz»), Jan Morgenthaler (directeur du projet artistique «Transit 1999»), Sabine Künzler (activiste, membre du mouvement Commission fédérale ta mère et participante de l’action autour du «Monument de l’UIT») ainsi que Dembah Fofanah (cofondateur du collectif «Vo da.»).

Ler mais

Le saule d’Esther

Après plus d’un an et demi de recherches artistiques, d’histoire orale, de collecte de documentation publique, de conférences et surtout de correspondance à distance entre les sœurs Sala à Berlin et Sniderman aux États unis, les trois artistes ont planté, le 3 juillet, un jeune saule pleureur dans un espace ouvert de l’ancienne Place d’Esther dans la ville polonaise de Chrzanów, située à 21 kilomètres de l’ancien camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz.

Ler mais

Le Brésil est une hétérotopie

Le Brésil est isolé. Il se débat contre le feu, les morts, les assassinats, la faim, la misère croissante dans les rues et les violences policières. Déchiré entre des haines multiples et différentes : celles qui ne veulent que tuer, et les autres, écartelées entre douleur, désespoir et revendications politiques. Le Brésil est isolé. Retranché dans une zone à part du monde, le Brésil est une hétérotopie. Je relis ce texte, Hétérotopies (2009), de Michel Foucault, alors que je me trouve en plein dans ce cratère politique, trou béant et approfondi par un phénomène mondial, la pandémie. Je réalise alors que la seule façon de penser l’isolement du Brésil actuel c’est en le comprenant dans ses strates relationnelles.

Ler mais

La Charte du Manden

Les chasseurs déclarent :
Toute vie (humaine) est une vie.
Il est vrai qu’une vie apparaît à l’existence avant une autre vie,
Mais une vie n’est pas plus « ancienne », plus respectable qu’une autre vie,
De même qu’une vie n’est pas supérieure à une autre vie.

Ler mais

Le garçon roi de la mer

Enchaînant calmement les scènes entre elles, le rythme constant de ce film transporte le public dans un univers aux couleurs douces – souvent fades, parfois surexposées – qui éveillent en lui un sentiment autant de sérénité que de nostalgie. La paisible voix de la narratrice semble nous parvenir de loin, d’un studio d’enregistrement, ce qui en retour crée une sorte de distance avec le présent des événements du film.

Ler mais

Quelle place pour l’Afrique sur la scène artistique portugaise? (2015)

Je ne crois pas qu’on puisse véritablement parler de scène artistique africaine au Portugal. Il y a quelques manifestations, initiées principalement par des opérateurs culturels portugais (et quelques Africains, principalement angolais) dans la musique, les arts plastiques, le théâtre, mais on ne peut pas dire que ces initiatives isolées forment une » scène artistique « .
L’apparition de ces arts s’est faite assez récemment, avec un grand retard par rapport à d’autres pays. Dans les années 1980, il y eu une grande amnésie, on ne parlait presque pas de l’Afrique, on était encore dans les suites de la décolonisation.

Ler mais

La difficulté à transmettre l’histoire inconnue de la Constitution sud-africaine

The Constitution Hill Trust (CHT), une organisation fondée en 2006 afin de défendre le constitutionalisme en Afrique du Sud, a conçu une exposition virtuelle portant sur l’élaboration de la Constitution sud-africaine et intitulée Our Struggle, Our Freedom, Our Constitution(Notre lutte, notre liberté, notre Constitution). Cette exposition fut lancée le 24 septembre 2020. Faire connaître cette histoire était urgent car nous ne pouvons pas appréhender l’Afrique du Sud actuelle, ainsi que les défis auxquels le pays est confronté, sans comprendre la fondation sur laquelle repose notre démocratie constitutionnelle.
Trois défis devaient être pris en compte afin de mettre en place ce projet. Le premier concerne la fragilité croissante des démocraties dans le monde. Le second concerne les accusations, toujours plus nombreuses, que notre Constitution est un mièvre compromis ou qu’elle n’a pas produit le changement escompté. Un troisième défi vient accentuer les deux premiers, à savoir que le remarquable processus d’écriture de notre Constitution, ainsi que la signification de ce document, est peu connu en Afrique du Sud ainsi qu’à l’extérieur de ses frontières.

Ler mais