Website on global south and decolonial issues.

Samba Félix Ndiaye

Dakar (1945-2009). Maîtrise de cinéma en France à l’université de Paris VIII, puis poursuit des études à l’Institut Louis Lumière (Paris) en direction de la photo et montage. Il suit des études en ethnopsychiatrie et se forme en droit et en sciences économiques à Dakar. Monteur et scénariste, il se révèle comme un documentariste sensible attaché au respect des cultures et des traditions. Son premier film, Perantal (1974), sur les massages apportés aux nourrissons. Geti Tey (1978) marque par l’identité entre la pêche artisanale qu’il décrit et le rythme de l’océan. La série de cinq films Le Trésor des poubelles (1989) évoque pratiquement sans commentaire la magie de la transformation du savoir-faire de la récupération : des aquariums dans de vieilles dames-jeannes dans Aqua, des valisettes à base de boîtes de sauce tomate dans Diplomates à la tomate, des ustensiles de cuisine avec l’aluminium de vieux moteurs dans Teug, la poussière d’or rejetée par les bijoutiers dans Les Chutes de Ngalam, des malles à partir de fûts métalliques dans Les Malles. Ndiaye poursuit son observation des résistances africaines avec Amadou Diallo, un peintre sous verre (1992), Dakar-Bamako (1992) et finalement avec le seul village qui a su s’opposer aux urbanistes dakarois, Ngor, l’esprit des lieux(1994).
Il décède des suites d’un neuro-paludisme foudroyant le vendredi 6 novembre 2009 à Dakar (Sénégal).
L’auteur de Lettre à Senghor (1998), Nataal (2001), Rwanda pour mémoire (2003) questionne l’état des pays africains depuis leur indépendence dans son dernier film Questions à la terre natale (2008).

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.